Page d'accueil du site - Navigation principale - Début du contenu principal - Plan du site - Rechercher sur le site

GENERAL

Quelles classes sont offertes à l'EBSR? 

Nos classes vont de 3 à 15 ans (au 30 septembre révolu), et préparent à l'examen d'entrée au Gymnase Vaudois (options Latin/Italien/Maths-Physique), où les étudiants peuvent s'inscrire en filière bilingue s'ils remplissent les conditions.  L'autre option est la poursuite des programmes en Matu Suisse, IB ou Bac Français.  Voir les programmes ICI. 

Quel est le public de l'EBSR?

Notre communauté de parents est stable et comprend une majorité de parents locaux, souvent de familles de nationalités mixtes, qui valorisent particulièrement un haut niveau d'éducation et le multilinguisme. Les expats que nous accueillons sont ceux qui restent au moins plusieurs années et qui souhaitent que leurs enfants apprennent couramment  le français. 

Est-ce qu'ils apprennent à parler l'anglais? 

Avec 6-7 heures (60 min) par semaine, notre enseignement de l'anglais s'ajoute à celui du français sans le remplacer. Nous enseignons nettement plus d'heures par semaine que dans d'autres écoles: 

  • 24 heures en Maternelle  (contre 13-18 heures ailleurs)
  • 28.5 heures au Primaire (contre 18-21 heures ailleurs)
  • 38 périodes de 50 min au Collège (contre 28-32 périodes de 45 min ailleurs)

Et c'est le seul moyen d'obtenir nos excellents résultats  autant en langues que dans les autres branches. L'enseignement des langues est intensif et axé sur l'expression. Au bout de deux ans les enfants comprennent très bien et s'expriment déjà avec aisance. Après une année de transition ils passent en classe native. Nous atteignons en moyenne un niveau B1 vers 10-11 ans - y compris oral! - et un niveau C1 à 15 ans (y compris expression orale, expression écrite - rédactions, analyse de texte et littérature classique). Nous faisons passer les examens de Cambridge tous les deux ans. 

Qu'en est-il de l'allemand? 

A l'EBSR nous offrons l'allemand en classe dès 8 ans (3P = 5 Harmos, = CE2), à raison de 3 fois 30 minutes par semaine; les cours sont donnés par un enseignant germanophone. Pour les enfants qui parlent déjà allemand, des cours d'allemand "Deutsche Schule" sont donnés à la place. A cela s'ajoute, pour ceux qui le veulent, le Club Allemand après l'école, où l'on aborde l'allemand par des jeux, des petits films et beaucoup de chansons. En tout, un enfant au primaire peut donc avoir 150 minutes d'allemand par semaine. 

Au Collège (dès la 6S, = 8 Harmos, = 6ème Française) les élèves ont 3 heures d'allemand (60 minutes, total 180 minutes), ce qui équivaut à env. 4 périodes. Là aussi, on distingue ceux qui apprennent en langue seconde et ceux qui ont un niveau natif, qui sont suivis séparément; les natifs suivent un cours de langue et littérature allemande. 

Pourquoi l'EBSR est-elle "sans but lucratif"?

Notre école ne fonctionne pas dans un esprit commercial et investit très peu dans le marketing et le "luxe": notre luxe est une pédagogie de pointe et nos moyens vont dans les investissements pédagogiques et le matériel de classe.

L'EBSR est-elle réservée aux HP?

Non. Les programmes de l'EBSR sont ambitieux et nous demandons aux élèves de participer et de travailler sérieusement, mais ils conviennent à tous les enfants normalement intelligents et curieux de nature. Par ailleurs, nous ne pouvons pas accepter les HP qui nécessitent un accompagnement particulier en raison de problèmes scolaires ou de comportement. Enfin, nous n'encourageons pas l'utilisation de l'étiquette HP et si un diagnostic a dû être fait, généralement ces enfants se fondent dans les classes de l'EBSR sans qu'un suivi ne doive être donné.

 Comment entrer à l'EBSR en cours de scolarité? 

Cela ne pose aucun problème si l'élève est curieux, désireux d'apprendre et capable de participer à ses apprentissages. Pour l'anglais, nous proposerons une solution adaptée à son niveau linguistique - en cours de groupe ou privé. Pour les sciences humaines et naturelles, les cours sont bilingues et le fait de ne pas savoir l'anglais n'est donc pas un handicap. 

Les niveaux de français et de maths seront testés, et cela peut impliquer que l'élève recule d'une classe, au moins le temps de rattraper le niveau. Notre expérience est que des élèves issus d'autres programmes peuvent avoir un retard de 1-2 ans et que, même avec notre pédagogie très individualisée, il vaut mieux qu'ils prennent confiance et rattrapent dans une classe plus jeune (ils peuvent ensuite remonter dans la classe suivante). 

Pourquoi n'y a-t-il pas de salle de sport? 

On ne peut pas être au centre-ville, à deux pas de la gare, du Métro et du LEB, et disposer d'une halle de sport, de terrains de foot et de tennis, etc. (nous utilisons les nombreux équipements de notre ville olympique pour les cours de sport). Plus généralement, il faut se souvenir que ce sont les élèves qui passent leur journée à l'école. Les enfants et les adolescents sont généralement indifférents au caractère plus ou moins luxueux des locaux dans lesquels ils apprennent, si l'enseignement est passionnant, si leurs besoins d'apprentissage sont respectés, leurs talents valorisés, et leur parole écoutée. Par ailleurs, nous sommes extrêmement bien équipés en tableaux blancs interactifs dans chaque classe, Ipad, PC et Macs, et portables, ... sans oublier de mentionner les livres, les cahiers et les plumes! 

Les équipements de luxe socio-hôteliers ont un coût extrêmement élevé; de notre point de vue, ce type d'investissement n'a pas d'intérêt pédagogique et nous amènerait à devoir appliquer des tarifs beaucoup trop élevés pour les familles normales. Notre école ne fait pas partie d'un groupe international qui applique les règles de rentabilité à tout prix. Nous sommes libres de nous concentrer sur notre mission première, qui est l'enseignement. Nous pouvons donner un nombre d'heures bien plus élevé que dans des écoles axées sur la rentabilité. Nous pouvons différencier les classes selon les langues en fonction des besoins des élèves. C'est là notre véritable richesse, que nos élèves apprécient tous les jours. 

 On dit souvent que dans les écoles privées les élèves sont trop protégés et mal préparés.

C'est parfois vrai. Il y a des écoles qui cherchent d'abord à satisfaire les "besoins de leurs clients": elles évitent les demandes académiques élevées, elles donnent des notes encourageantes, elles fournissent des aides et des appuis constants. De tels élèves peuvent tomber de haut quand ils sont confrontés aux exigences de la vraie vie.

Ce n'est pas notre objectif. Notre public est celui des élèves intelligents et curieux, qui sont aussi généralement particulièrement sensibles et ouverts d'esprit. Nous veillons donc très étroitement à ce quîl n'y ait aucun harcèlement et que chacun se trouve bien au sein de notre communauté scolaire. 

En revanche, sur le plan académique, nous suivons les programmes les plus intéressants et les plus élevés, afin que chaque élève trouve les challenges les plus capables de le faire progresser; dès le Collège, les élèves se préparent à la réalité des études ultérieures en développant les compétences nécessaires. Nos élèves sont donc spécialement bien préparés à la vie réelle qui les attend. 

  Est-il facile de remettre les enfants à l'école publique ou dans d'autres programmes? 

Oui, sur le plan technique, puisque notre niveau excède celui de Harmos/France/UK  dans toutes les branches. Toutefois, il faut se demander quel est le projet scolaire pour l'enfant: si l'enfant est replacé en milieu monolingue vers 10 ans, et doit recommencer l'anglais au niveau grand débutant A1, alors qu'il avait atteint un niveau B1, on ne peut espérer voir la langue se maintenir, et évidemment encore moins progresser. Généralement la langue régresse faute de stimulation suffisante. Il en est de même en cas de passage vers des programmes internationaux - le français ne pourra plus se développer et il n'y aura plus d'allemand. Les programmes scolaires ne sont pas interchangeables et chacun a ses spécificités - le véritable bilinguisme et le très haut niveau sont les caractéristiques de l'EBSR. 

Le cursus bilingue de l'EBSR s'achève à la fin du Collège, quand les élèves ont atteint un niveau linguistique C1, et sont devenus pleinement bilingue, biculturels, et ont lu les classiques dans les deux langues. Les familles qui souhaitent un retour au public choisiront alors l'option de l'entrée au Gymnase, et ceux qui veulent continuer en privé une école Matu Suisse/IB/Bac. 

PRATIQUE

Quels sont les horaires et les vacances?

Nos vacances sont les mêmes que l'école vaudoise sauf à Noël où il y a une semaine de plus. Veuillez trouver le tableau  ICI.

Est-ce que je peux déposer mon enfant avant 8 heures?

Non, l'école ouvre ses portes à 8 heures.

Quelles sont les activités après l'école?

Nous offrons toutes sortes d'activités: des travaux manuels et artistiques, un Club d'échecs, des cours de Yoga, de la Natation... Voir ICI

 Des cours privés de musique (piano, violon, flûte, etc.)  sont également organisés: nous mettons à disposition les locaux et fournissons des contacts de professeurs, qui seront réglés par les parents. 

Est-ce que vous organisez des activités de vacances?

Oui pendant les vacances d'été, l'école propose 2 camps d'immersion à l'anglais pour vos enfants:

- Expériences culinaires (1ère semaine des vacances)

- Expériences scientifiques (2ème semaine des vacances)

 

Pour toute inscription et/ou renseignements merci d'envoyer un courriel à: summercamp[at]ecole-bilingue.ch

 

Est-ce qu'il y a un bus scolaire?

Des trajets par bus scolaire sont organisés en fonction de la demande suffisante des parents pour ce trajet. La majorité des parents viennent en transports publics ou organise du co-voiturage.

Les enfants mangent-ils à l'école à midi?

Tous les enfants mangent à midi un repas préparé par notre cuisinier français sur place avec des produits frais et variés. Les enfants sont gentiment encouragés à progressivement goûter de tout. Par ailleurs, l'école fournit aussi les snacks durant les pauses.

Est-ce que je peux donner un lunchbox?

Non, cette possibilité est réservée aux enfants allergiques avec un certificat médical. La prise en charge de ce repas est facturée.

Quels sont les tarifs?

Veuillez trouver les tarifs ICI. Ces tarifs sont complets; il n'y a pas de suppléments cachés, vous ne recevrez pas de factures supplémentaires.

Est-ce que vous donnez des bourses?

Quelques bourses par année sont accordées, en principe dès la deuxième primaire, surtout à des enfants pour lesquels l'école publique est inadaptée. Il faut écrire directement à la direction.

PEDAGOGIE

Quelle est la pédagogie du bilinguisme?

De notre point de vue, le bilinguisme paritaire (les deux langues traitées à égalité) doit être précédé d'une phase d'apprentissage actif de la langue, sans quoi les élèves risquent de ne jamais parler correctement. Les études montrent que les enfants placés  dans la seconde langue sans attention particulière à l'émission de parole développent de bonnes capacités passives mais peuvent être très déficients dans l'expression orale et écrite. Nous avons donc développé une méthode d'immersion linguistique interactive, avec du chant, des jeux et des films, qui permet aux enfants de moins de 10 ans de devenir locuteurs actifs en deux ans en moyenne. Après quoi ils rejoignent les classes de langue native. Ceux qui commencent après 10 ans voient les cours complétés par des méthodes plus traditionnelles et par un logiciel d'apprentissage de la prononciation.

Il semble qu'il y ait beaucoup de "temps d'écran" dans le programme?

Les enfants apprennent à utiliser un ordinateur dès la première enfantine; ils apprennent à effectuer des recherches avec Google (safe search) dès la 1ère primaire, à taper des textes dans Word dès la 3ème primaire, à faire des présentations PowerPoint dès la 4ème, et Excel dès la 6ème. Par ailleurs, ils passent 2 heures par semaine à visionner des films sélectionnés pour leur niveau de langue pendant la période d'immersion, puis des films de niveau cinéclub pendant 1 heure par semaine dès la 3ème primaire. Ces périodes ne sont donc pas ludiques mais dédiées aux apprentissages. La grande majorité des familles de l'école sont opposées aux jeux vidéo et n'ont pas de télévision; il est interdit d'amener des jeux vidéo, des téléphones portables avec jeux, etc. à l'école. Nous voyons les "écrans" comme un moyen innovant très efficace pour améliorer l'enseignement, pas comme une distraction ou une concession à l'esprit du temps. 

Quel est votre programme de maths?

Nous utilisons Cuisenaire pour les 1 et 2ème enfantines et la première primaire: ce programme aborde de front les 4 opérations et les fractions, et permet aux élèves de comprendre la nature de l'univers mathématique directement, en travaillant avec les facteurs et les multiples. 

Dès le primaire, les enfants passent sur le programme de Singapour, soit en Anglais, soit en Français.

Afin de comprendre les différences entre le programme de maths de l'école locale et le programme de Singapour, nous vous invitons à consulter les manuels de Singapour ICI, et un extrait du programme du Plan d'Etudes Romand (opérations/enf-primaire)  ICI.

Quel est le programme de sciences précoces?

Vous trouverez le programme ICI. La pédagogie des sciences que nous appliquons est une pédagogie de la découverte progressive. Les apprentissages sont repris chaque année et intégrés dans un niveau de complexité supplémentaire. Les activités sont au coeur des apprentissages (observations sous microscope, réalisation d'expériences) et les supports de cours et le matériel interactif utilisé est bilingue.

Pourquoi un enseignement précoce des sciences? 

Pour que des savoirs complexes puissent être appropriés et s'intégrer réellement dans les compétences quotidiennes des futurs adultes, il faut que l'enseignement commence au moment où les enfants posent spontanément les questions; par ailleurs, il ne doit pas viser la performance à un examen ponctuel, mais le savoir réel et complet à long terme. Nous pensons qu'un enseignement des sciences  tardif (après 13 ans), parfois rapide et partiel, et souvent orienté par l'esprit du temps (santé-environnement) (voir ICI le Plan d'Etudes Romand), pour la majorité des élèves, ne permet de développer ni les compétences nécessaires futures pour les études, ni pour le citoyen appelé à voter. C'est pourquoi nous valorisons et enseignons les "vraies" sciences dès la première primaire; c'est avant dix ans que les enfants auront vu la table de Mendeleiev, l'atome et les molécules; qu'ils auront compris les fondements de l'anatomie humaine, des principes de l'évolution, de la géologie et de l'astronomie, ainsi que de la physique. Cet enseignement large continue au Collège, ce n'est qu'au niveau ultérieur Matu/Bac que la spécialisation interviendra. Ainsi même les futurs littéraires et économistes auront des bases scientifiques suffisantes pour la compréhension du monde. Inversement, tous les futurs scientifiques étudient le latin, la philosophie, les sciences humaines,  les langues et la littérature, ce qui leur assure une vision du monde qui dépasse celle du laboratoire. 

Mise à jour décembre 2016